Dialogue d’avenir franco-allemand : séminaire d’ouverture à Fribourg-en-Brisgau

Sortir, écouter, comprendre : en 2018, le Dialogue d’avenir franco-allemand souhaite comprendre les causes de la perte de confiance dans la politique de tant de citoyens européens. Le premier séminaire de Fribourg a permis aux participants allemands et français de la promotion 2018 de commencer à développer des projets visant à parler de l’Europe dans les deux pays avec des gens d’horizons très différents.

L’intérêt de dialoguer a été souligné par les initiateurs de trois projets différents : tout d’abord la journaliste Vera Rudolph a discuté d’Europe dans son « Taxi Europa » avec des habitants d’Athènes, de Madrid, de Sofia, de Varsovie et de Paris pour un reportage multimédia. Puis Ariane Forgues et Baptiste Enaud ont visité 96 départements français pour discuter dans la rue, sur les marchés ou à la boulangerie avec les passants. Enfin, Johannes Hillje et ses collaborateurs ont à leur tour fait du porte-à-porte dans certains quartiers démunis en Allemagne et en France, et ont conduit 500 entretiens pour une étude scientifique intitulée « Les oubliés ». Le chercheur voulait ainsi mieux comprendre d’une part le désintérêt pour la politique de ses concitoyens, et d’autre part le virage vers le populisme de droite.

Tous les quatre sont arrivés à des conclusions similaires : le fossé entre la vie quotidienne et la politique est ressenti comme étant toujours plus grand ; le mode de vie des citoyens semble peu présent dans la politique des capitales que sont Berlin, Paris ou Bruxelles. Le dialogue est une première étape importante pour rendre les différents maux plus visibles.

En groupes binationaux, les participants de la nouvelle promotion ont conçu différents projets à Fribourg. Dans les prochains mois, ils rencontreront des citoyens allemands et français pour discuter avec eux de la démocratie et de leur image de l’Europe. Lors d’un atelier organisé par Christine Pütz, conseillère « Union européenne » de la Fondation Heinrich Boell, quelques compétences techniques indispensables pour mener de bonnes interviews ont été acquises. De plus, une visite du quartier modèle de Vauban à Fribourg a permis de voir comment une coopération étroite entre une citoyenneté active et l’administration municipale peut influencer de manière positive la cohabitation au niveau local. Des formes innovatrices de participation citoyenne figureront également au programme du deuxième séminaire à Stockholm (31 mai au 2 juin 2018).

Programme du premier séminaire 2018

Vous trouverez plus d’informations sur le Dialogue d’avenir franco-allemand ici.

La liste des participants de la promotion 2018 est disponible ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *